La Danse Baroque en France

danse-baroque-edith-lalonger

Accueil » Blog » Histoire des Danses » La Danse Baroque en France

Bien plus que de simples enchaînements de pas rythmés par le son joyeux du clavecin, la danse baroque est au XVIIe siècle tout un art de vivre, qui ravit les nobles autant qu’elle berce les ambitions politiques. Sous Louis XIV, ce que l’on nomme alors la « Belle Danse » n’a rien du simple divertissement. Elle cache des enjeux sociaux et stratégiques fondamentaux.

danse-baroque-edith-lalonger
Crédit Image : Edith LALONGER - Danse Baroque

La Danse baroque sous Louis XIV Entre divertissement raffiné et stratégie politique

Louis XIV, comme tout gentilhomme de l’époque, a reçu une éducation raffinée où la danse baroque a naturellement la part belle. Encore enfant, le jeune Louis suit assidûment les enseignements de son maître à danser Pierre Beauchamps. En 1650, à peine âgé de 12 ans, il se produit en public, à l’occasion d’une représentation du Ballet de Cassandre.1MOLLER Nathalie, « Qu’est-ce que la danse baroque ? », France Musique, publié le vendredi 19 octobre 2018 à 17h54, URL : Qu’est-ce que la danse baroque ? (francemusique.fr) Trois ans plus tard, pour son quinzième anniversaire, il apparaît costumé en Apollon dans le Ballet royal de la nuit. Le futur monarque fait figure de roi soleil. Son costume resplendit de mille feux. La prestation impressionne les esprits des puissants du royaume.

Sous Louis XIV, la danse baroque relève tant du divertissement et de la stratégie d’apparat que de l’ambition politique. La vision politique du jeune Louis XIV a été en partie modelée par un épisode traumatique : celui de la Fronde (1648-1653). Elle l’a contraint, alors qu’il n’était encore qu’un jeune enfant, a quitter le Palais du Louvre avec sa mère Anne d’Autriche pour échapper à la fureur des Parisiens, révoltés et prêts à s’introduire dans le palais du Louvre. En pleine nuit, ils fuient la résidence royale pour se réfugier à Saint-Germain-en-Laye.

Cet événement amène toute sa vie durant le roi soleil a chercher à tenir la noblesse sous sa coupe. La danse, qu’il affectionne tant, lui apparaît alors comme le double moyen de tenir la cour occupée, et de faire rayonner son royaume par-delà les frontières, dans un esprit que l’on qualifierait aujourd’hui de propagande. Véritable outil politique, les arts chorégraphiques prennent sous le règne de Louis XIV une importance jusqu’alors inégalée. Pour plaire au roi, toute la cour s’affaire à apprendre et reproduire avec grâce airs de gavotte, sarabande et menuet.

Le projet de Louis XIV culmine en 1661, quand il fonde l’Académie royale de danse. C’est aussi à la demande du souverain que Raoul-Auger Feuillet travaille ardemment à l’élaboration d’un système d’écriture de chorégraphie. Ses efforts donnent lieu à la publication d’un traité en 1700 : Chorégraphie ou l’Art de Décrire la Danse par Caractères, Figures et Signes Démonstratifs2LES FESTES THALIE, « Musique renaissance et baroque : mouvements de danse », URL : https://musiquebaroque.festesdethalie.org/a-propos-de-danse-baroque/ 3 MOLLER Nathalie, Op. Cit., 2018.

La danse baroqueen pratique

La danse baroque est ainsi très codifiée. Régie par des traités théoriques, enseignée par des précepteurs souvent sévères, la danse baroque est en plus contrainte par les costumes de l’époque.

Il y a une façon particulière d’utiliser les bras puisque les épaules ne sont pas libres dans les costumes de cour. Béatrice MASSIN
3MOLLER Nathalie, Op. Cit., 2018

Le danseur baroque garde ainsi toujours les bras orientés vers le bassin, tout en faisant l’effort continu de tenir son buste et de le tendre vers le haut. Les jeux de jambes se déclinent quand à eux sur la base de la marche simple, à laquelle se surimpose pas de bourrée, chassés, entrechats et sauts, soient autant de prémisses de la danse classique.4CENTRE NATIONAL DE LA DANSE, « Conférence baroque, du rituel au plaisir », avec Béatrice Massin, 2004, Pantin, mis à jour en mars 2010, URL : Conférence baroque | Numeridanse TV Sous l’effet de l’Académie royale de danse, qui deviendra par la suite Ballet de l’Opéra national de Paris, les danseurs baroques se perfectionnent jusqu’à en devenir danseurs professionnels.

Dans un mouvement inverse, aujourd’hui, quelques professionnels cherchent à faire revivre la danse baroque. Béatrice Massin, avec sa compagnie Indes Galantes, ou Edith Lalonger, professeur au Centre de Danse du Marais, présentent aujourd’hui encore un répertoire baroque revisité.

Pour aller plus loin...

Cours de Danse baroque :
CENTRE DE DANSE DU MARAIS, « Professeur, Edith Lalonger », URL : https://www.centrededansedumarais.fr/professeurs/edith-lalonger/

Bibliographie:

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le 😊